Les Mystères De Mystic Fall's



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (Damon & Annabeth) Lâcher la bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annabeth P.Chase
«La Nuit de la comète »
Litres de Sangs : 78
Réputation : 1
Age Du Joueur : 07/11/1993
Age réel : 23
Humeur : motivée

MessageSujet: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Mer 11 Juil - 15:57

Anna' tournait en rond dans la grande villa ou Malon l'avait recueilli. Il n'était pas là et il n'y avait rien a faire! Il n'était pas question de rester ici sans bouger alors la jeune femme couru à l'étage pour prendre une douche. Elle se prépara rapidement se maquillant légèrement. Un top noir avec un décolté qui laisse deviner sa poitrine et un jeans moulant. Accompagner de botte haute dans lesquels son sympathique poignard est glissée, un léger détour par google map pour trouver une boîte.

Une fois entré, la jeune femme se dirigea directement au bar pour commander. Comme a son habitude, Annabeth commença par un verre d’absinthe,mais attrapa rapidement un verre de scotch à dégusté. Un regard au alentour lui permit de constaté que pour l'instant, elle devra s'amusé tout seul. Terminant son verre, Anna' se lança sur la piste de danse pour défouler son trop plein d'énergie. Toujours un peu méfiante, quand un homme l'approchait elle laissait clairement comprendre le non-bienvenue dans sa danse.

Par habitude, elle laissait son regard porter vers les doigt ou le coup de gens pour essayer de repéré des bague bleuté. La pression de son arme contre sa jambe lui apportait un réconfort certains. Quand elle se retourna Anna" rencontra un regard d'un bleu aussi électrique que le sien. Elle lui lança un sourire félin en continuant de se déhanché sur la musique.


-*Faites qu'il ne sois pas un vampire! Il a un corps a se damné!*

Annabeth lâcha son attention de l'homme. Elle espérait qu'il vienne et si le cas contraire arrivait, bien tan-pis, elle y survivrait. Elle savait qu'il l'avait vue, de tout façon une nouvelle arrivante a Mystic fall ne restait rarement longtemps à cacher.


Regardez-vous, elle vous enchaîne
Cette putain de haine qui vous prend tout
Regardez-vous, vous n'êtes rien
Que des pantins entre ses mains
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon W Salvatore
« Comment je suis mort »
Image Stylé : Damon

Litres de Sangs : 2842
Réputation : 19
Age Du Joueur : 21/12/1987
Age réel : 28
My Love : Elèna
Humeur : Sadique a souhait !

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Jeu 12 Juil - 13:04

Non mais je vous jure, prenez une femme, dîtes lui que vous l’aimez et voila comment transformer une vie pénible en pur cauchemar. Non mais sérieusement, combien d’années allait-il falloir pour effacer ces maudits moment passés à ses côtés. Plus je m’éloignais plus elle se rapprochait, plus je me rapprochais, plus elle reculait, non mais franchement ce petit jeu du chat et de la souris me soulait royalement. Voila qu’en plus Bonnie se rapprochait et je n’arrivais plus à rien gérer de ma propre tragédie. Les femmes, voila le souci, voila ma vrai damnation, je ne pouvais vivre avec elles et pourtant ne pouvais vraiment pas vivre sans, non visiblement.

Mais qu’attendaient-elles de nous franchement !

Plus je cherchais des réponses, plus ma frustration prenait le pas sur l’alcool que j’ingurgitais, j’avais pourtant écumé les bars et les boissons en tout genre, mais visiblement aucun alcool ne me faisait l’effet du sang. C’est donc bien décidé à effacer tout ces sentiments que je m’étais mis à traquer une proie. La première ferait l’affaire, n’importe laquelle, pas besoin de préambule ou autre palabre en tout genre. Je croisai donc dans la rue une petite blonde sans charme et la suivi un moment avant de me retrouver nez à nez avec son molosse de petit ami. Voila un couple bien mal assorti pensais-je au premier abord. Avant de repenser à mes propres expériences et de me dire qu’au final elle avait ce que je n’étais fichu d’avoir moi-même.

Rebroussant chemin, je me retrouvai face au néon bleu de la boite de nuit. Un brin frustré par cette simple conclusion évidente. Depuis quand n’étais-je plus fichu de tuer ?

D’un pas décidé, presque furieux, de passer la porte ou deux malabars ne tentèrent même pas de me barrer chemin, j’avançai vers le bar et plantai mon regard dans celui du gamin qui servait les liqueurs.

« Ta meilleure bouteille de Whisky et pitié pas de glaçons dans le verre, c’est un outrage. » Finis-je en regardant le verre de mon voisin. Ce dernier releva la tête visiblement peu enclin à ma pique et me toisa avant de se tourner bêtement face à moi.

« T’as un problème ? »

Mon sourire fut immédiat, comme il était facile de mettre le feu aux poudres de nos jours, une remarque et tout partait en cacahouète.

« Oui mais visiblement moins grave que le tiens, pour en être rendu à couper ton verre avec de la glace » Penchant lentement ma tête sur le côté j’avançai à mon tour dans son sens. « Tu sais quoi ? En fait j’ai plus d’un problème et je sens bizarrement que tu va vite m’aider à les résoudre pas vrai ? » Finis-je tout en ne relâchant pas le type des yeux. alors que sur le bar raisonnait le choc de ma bouteille et de son verre.

« Oh les mecs ! Pas de combat de coq ici ! »

J’arquai doucement la tête, et laissai ressortir doucement mon visage vampirique, avant de l’effacer aussi rapidement.

« Tu Disais ? » Lançais-je alors que le gamin au visage livide reculait d’un pas.

Non mais je vous jure, la tronche, il aurait vu le pape à poil il n’aurait pas fait mieux dans la genre.


« Ne.. ne… » Je lui lançai un regard interrogatif tout en l’invitant à développer du revers de la main. « Non, non continuez »

Instantanément mon sourire reprit place alors que je me retournais vers le malabar vexé.

« C’est mieux, alors je disais toi, moi solution, dehors »

L’homme sembla satisfait par l’idée de me coller son poing dans la tronche, quand à moi, l’idée qu’il le fasse ne me déplaisait pas du tout non plus. L’idée même de le voir courir comme un lapin par la suite me réjouissait même. Mais alors que j’avançai vers la sortie, mon regard se planta dans un autre émeraude. Un regard d’une splendeur à donner faim. Du genre qu’on ne voit que trop rarement. Mais pour l’heure, j’avais un honneur à sauver, enfin à faire semblant de sauver.

Alors que cette dernière se retournait pour reprendre sa danse. Repensant à ma bouteille, j’indiquai de la main au malabar d’avancer et que je le suivais. Me déviant pour me retrouver au niveau de la belle.

« Excusez-moi »Dis-je tout en pausant ma main sur son épaule. « Voila, mon ami et moi avons quelques petits problèmes à régler à l’extérieur et je viens de régler une bonne bouteille au bar, serait-ce trop vous demandez de me la garder en échange de vous en offrir un verre ou deux avec plaisir ? »

Je n’attendais même pas sa réponse, reprenant mon trajet vers l’extérieur ou malabar man m’attendait déjà…


Damon William
Salvatore
Revenir en haut Aller en bas
http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net
Annabeth P.Chase
«La Nuit de la comète »
Litres de Sangs : 78
Réputation : 1
Age Du Joueur : 07/11/1993
Age réel : 23
Humeur : motivée

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Ven 13 Juil - 15:51

Toujours dans sa danse, Annabeth ne remarqua pas l'homme dont elle avait croisée le regard approcher. C'est quand une main se posa sur son épaule et que la chaleur la happa étrangement, qu'elle eu conscience qu'il était là. Ralentissant les mouvements de ses pas elle continua tout de même pendant qu'il lui parlait d'une bouteille. Les mots lui étaient complètement alléchant. Anna' rencontra le regard bleu électrique quelques seconde avant qu'il ne tourne les talons. La jeune femme se permit de regarder sa démarche qui démontrait bien qu'il avait tout d'un Sex Appeal, comme les nomme si souvent les magasines.

Quand il fut partit, elle se glissa vers le bar pour rejoindre la fameuse bouteille que le bar-man regardait d'un drôle d'air. Annabeth la tourna pour regarder l'étiquette et apprendre que c'était du Whisky. Elle réprimanda un sourire, elle adorait. Alors que la jeune femme lançait un regard vers ou était partit l'homme aux cheveux corbeaux, elle se se rappela qu'elle n'avait par regardée pour une bague de lapis lazuli. Un chuchotement la réveilla de ses pensées.


-Tu devrais te sauver, cette homme est ché pas quoi...

Annabeth retourna vers le bar-man avec un regard interloqué puis comprit. Le fameux propriétaire de la bouteille était belle et bien un vampire, mais en plus il avait traumatisé le pauvre homme. Pour calmer les supplications du confectionneur de cocktail, Anna' sortit son poignard et le planta à quelque millimètre de la main de celui-ci. Un mouvement que lui permettait son entraînement. Le garçon ferma sa bouche qu'il avait laissé ouverte et partit. Bon le petit allait avoir des cauchemars pendant quelques jours, mais la jeune femme était de plus en plus tenter de commencer le Whisky sans le dieu vivant ou mort, au choix


Regardez-vous, elle vous enchaîne
Cette putain de haine qui vous prend tout
Regardez-vous, vous n'êtes rien
Que des pantins entre ses mains
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon W Salvatore
« Comment je suis mort »
Image Stylé : Damon

Litres de Sangs : 2842
Réputation : 19
Age Du Joueur : 21/12/1987
Age réel : 28
My Love : Elèna
Humeur : Sadique a souhait !

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Sam 14 Juil - 0:58

Voila qu’est-ce que je disais déjà ? Je sais plus et pour tout dire je m’en fiche. J’avançai vers cette sortie ou cette entrée prisée à ce début de soirée. La foule se tassait de tous côtés, entre ceux qui arrivaient, cherchant à rejoindre le petit vestiaire qui garderait au chaud leurs biens et ceux qui déjà bien inhibés tentaient de se comprimer dans un angle du vestibule attendant le plaisir d’entrevoir la lunette d’une toilette salvatrice. Enfin tout ce petit monde rangeait sagement et bruyamment en rang d’oignon alors que le peu d’espace libre était régulièrement envahi de nouveaux arrivants aux allures plus que douteuses sur leurs intentions. Certaine portaient des tenues si légères qu’on pouvait se questionnait sur le prix du morceau de tissu. Je dépassai enfin l’abatant où les deux gorilles me lançaient un sourire amical. Alors que déjà je me dirigeai vers le parking où se tenait malabar man visiblement préparé à me recevoir.

A première vue on aurait pu penser voir un nain (moi) et le géant vert (lui) face à face près à une bataille épique. Mais il n’en était rien, dans le font les apparences sont bien souvent trompeuses. J’arquai un sourcil interrogateur et levai doucement les mains en signe appuyé d’interrogation. Mais pour seule réponse j’eus une sorte de sourire édenté. Non franchement la vie n’était pas juste pour tout le monde. Ok les humains étaient faibles, sans grande envergure, à peine étaient-ils nés qu’ils mourraient déjà un peu plus chaque seconde, mais certains naissaient avec une cuillère en argent dans le bec et d’autres n’avaient même pas le plaisir d’en avoir une en bois dans le derrière.

Bref, toute réflexion mise à part, je me demandais quand ce dernier se déciderait à me coller sa plus forte baffe dans la tronche. Avait-il simplement idée de ce qui l’attendais ? J’en doute. Peu de monde avait la chance d’avoir un instinct si développé qu’ils prenaient sur eux de paraitre lâche plutôt que mourir, enfin surtout dans cette ville. J’avais moi-même été l’un de ces crétins qui préférait plonger dans la fausse plus que détaler comme un lapin. Donc c’est dire qu’ici à Mystic, les crétins étaient légion et élevés en batterie depuis des siècles.


« Bon tu voulais savoir si j’avais un problème, alors je vais te faire l’apogée de mon petit souci » Dis-je tout en avançant d’un nouveau pas provocateur. « Voila, j’aime la mise à mort, mais j’ai fais une saloperie de promesse, du coup, je me sens un peu amoindri » Je plantai mes yeux dans ses iris me forçant a lever la tête comme un gosse face à un adulte et malheureusement j’eus encore droit à un regard d’incompréhension. « Laisse tomber, t’as l’air abrutis, mais en plus t’en est un donc à quoi bon t’expliquer ? C’est comme parler à un écureuil et encore je suis certain qu’il n’aurait pas attendu que je lui parle, il ne serait plus là, planté devant moi »

L’homme planta sa main sur mon cou, visiblement ma dernière pique l’avait vexé et pour peu ce malabar sans cervelle allait tenter de répondre à sa façon. En effet j’attendais pas de grand discours, je me demandais même s’il avait apprit à parler correctement.

« Non mais tu te prends pour qui toi ? t’es entier moustique » Et voila qu’est que je disais ? Une réponse à la taille de son intellect aussi prévisible que je le déplorais.

Je laissai donc une de mes mains remonter sur son étau et serrai doucement son poignet qui sans attendre émit un bruit d’os brisé. La prise se relâcha instantanément et mes deux pieds retouchaient le sol alors que le mammouth pleurait déjà sa maman à genoux sur le sol.


« Non ! Comment je vais combattre ? Tu a ruiné ma vie ! »

Pathétique, ennuyeux, comme je regrettais les guerres avec des hommes courageux, valeureux prêts à tout pour vivre et sauver. En période de guerre, de crise, les hommes savaient montrer le pire mais aussi le meilleur et là devant moi c’est tout simplement le plus pitoyable qui se dressait.

« Bon, tu sais quoi ? Tu m’emmerdes, alors je vais te donner un conseil, tu te lèves ou tu reste là à pleurer, mais sérieux, pense à changer de comportement car la prochaine fois c’est la mort que tu trouveras en route »

Je me détournai de ce dernier arrivé devant la porte et me stoppai net devant le plus jeune des portiers.

« Appel une ambulance, un crétin est tombé et s’est brisé le poignet » Je n’attendis pas sa réponse et rentrai, dépassant une nouvelle fois la foule, retenant ma respiration, tentant d’oublier l’odeur d’urine qui doucement mais surement se mêlait aux odeurs de parfum, d’alcool, de vomi et pour parfaire les aromes une bonne touche de sueur. Je commençais à comprendre pourquoi j’aimais l’époque où les humains fumaient dans ces lieux, ça couvrait tous ces maudits parfums corporels humains qui n’avaient rien à envier à la grace porcine.

Débouchant sur la piste, je ne pris pas le temps de détailler les regards qui m’entouraient, j’en avais même rien à faire. j’étais un brin irrité par ma rencontre extérieure. Constatant que dans le fond je ne tuais plus, mais n’en étais plus capable. Le plaisir n’y était plus en somme. Tuer pour manger ou simplement pour rire n’avait vraiment plus rien d’attrayant. Les humains n’avaient plus rien de drôle, plus de tentative de survie, il n’y avait plus cette flamme que j’appréciais. Où étaient passés les hommes ou les femmes prêts à tout pour respirer encore le lendemain ? Qui plantaient encore leurs griffes dans nos chaires dans un geste vain mais qui pourtant apportait le respect pour nos victimes ? Non, à présent ils nous servaient des larmes, des complaintes et même des suppliques. Enfin pour l’heure j’avais une bouteille et une belle à ses cotés qui m’attendait.

Visiblement la belle avait suivit ma supplique et ses courbes se dessinaient aux côtés de la bouteille et de l’unique verre. Sans attendre d’arriver à son niveau je récupérai un second verre propre sur une des tables proches où quelques filles gloussaient déjà de mon passage et du sourire que je leur avais tendu en échange de ma prise. Mais déjà je me retrouvai près de la belle et pausai le second verre aux côtés du premier et déboucher la bouteille pour en déverser le liquide ambré.


« Désolé pour ce petit contre temps, mon voisin de comptoir semblait s’ennuyer, j’ai du le raccompagner à sa voiture » Doucement je me retournai vers elle et lui tendis le verre tout en lui lançant un de mes plus charmeurs sourires. « Damon pour vous servir… »

J’espérai que cette fois j’avais au moins à faire à une femme qui en avait mentalement autant que ce qu’elle semblait afficher physiquement.


Damon William
Salvatore
Revenir en haut Aller en bas
http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net
Annabeth P.Chase
«La Nuit de la comète »
Litres de Sangs : 78
Réputation : 1
Age Du Joueur : 07/11/1993
Age réel : 23
Humeur : motivée

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Sam 14 Juil - 12:31

Alors que la jeune femme allait commencer la bouteille seul, elle remarqua du coin des yeux un regroupement de fille en train de glousser comme des collégiennes immatures. Elle doutait bien que la cause de tout ses mouvements pseudo sexy devait être pour attirer le regard du ténébreux qui lui avait offert quelques goûtes de Whisky. Annabeth se retourna vers lui au même moment ou il déposa un second verre au côté de premier. Pendant que l'homme au cheveux corbeaux versait les verres, Anna' en profita pour récupéré son arme sur la table et la glisser dans sa botte à nouveau. Elle se doutait bien qu'il l'ai vue faire car la discrétion n'était pas le principale but... en fait ne l'était aucunement.

Il s'excusa pour l'avoir fait attendre à cause de son ami, malgré qu'elle doutait qu'il l'ai simplement raccompagner, elle n'en dit rien. elle espérait juste qu'il sois bien vivant dans un coin et au pire avec un bonne frayeur, comme le bar man. Il ajouta avec un sourire charmeur


« Damon pour vous servir… »

- Enchantée.

Elle aimait son nom. Damon, si proche d'être un Démon sans l'être. Laissant pensée au Diamant qui ont le même éclat que ses yeux. Définitivement, ce nom lui allait parfaitement. Parfait comme son corps qui ferait frémir de jalousie même Apollon lui-même. Anna' attrapa le verre et lui fit un mouvement vers lui lui pour fêter la rencontre. Un toast! Juste avant de prendre un gorgée elle annonça:

-Annabeth pour.. on verra plus tard.

Elle but après lui avoir décrochée un sourire tout sauf innocent. La jeune femme tandis la main pour frôler la bague sur le doigt qui tenait le verre. Même si les signe avant ne manquait pas, celui-ci ne faisait que crier qu'il était vampire. Malgré tout elle trouva la bague sublime.


Regardez-vous, elle vous enchaîne
Cette putain de haine qui vous prend tout
Regardez-vous, vous n'êtes rien
Que des pantins entre ses mains
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon W Salvatore
« Comment je suis mort »
Image Stylé : Damon

Litres de Sangs : 2842
Réputation : 19
Age Du Joueur : 21/12/1987
Age réel : 28
My Love : Elèna
Humeur : Sadique a souhait !

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Mar 17 Juil - 11:44

Dans le font à quoi je jouais sérieusement ? Me voila dans cette boite à chercher je ne sais pas quelle occupation qui apparemment ne viendrait pas. A moins que la jeune femme fut, elle, plus amusante que le couteau qu’elle avait récupéré sur le comptoir. Non mais plus sérieusement pourquoi je tombais soit sur des incertaines ou des sadiques. N’y avait-il pas en ce monde des personnes normales, logiques, sans idées barrées ?

Enfin le comble c’était surement moi en train de me questionner à ce sujet. J’avais donc toutes les raisons de fuir cet endroit mais cela n’était simplement pas dans mes habitudes, d’autant plus quand même armé d’un cure dents à dents de scie, la belle a tout pour occuper mes pensées pour la soirée.


« Annabeth pour.. on verra plus tard. »

J’avaler une bonne gorgée de mon verre tout en portant mon attention sur l’amazone, cette dernière semblait pourtant loin des conventions qu’arboraient la plupart des chasseurs. Mais bon étais-je un bon exemple une fois de plus pour parler de convention ? Après tout en y pensant, tout vampire qui se respecte aurait fuit un couteau capable de leur faire passer le reste de la nuit dans un trou pour l’éternité. Mais bon pour fuir il fallait avoir peur de mourir et cela m’était totalement égal.

« Donc Anna, ne tournons pas autour du pot, t’es la pour chasser ou pour t’amuser ? » Murmurais-je doucement près de son oreille. « Bien que les deux finirons avec un pieu ou au pieu, j’aimerai assez passer une bonne soirée vois-tu ? »

Je repoussai une mèche de ses cheveux et plantai mon regard dans le siens. Un brin amusé par cette chasseuse si valeureuse qu’elle se pensait capable de se jouer de moi, comme un lapin nouveau né.

« Alors, Buffy, tu vas me demander si je suis sortis le bouffer ? Ou es-tu plutôt de ces chasseuses à tuer tout ce qui est un brin différent de ce que tu as vu depuis ta mise au monde ? »

Je levai mon verre en direction d’un vampire que je connaissais et reportai mon attention sur elle tout en replantant mes iris dans les émeraudes.

« Alors non je ne me nourris pas de lapins, te nourris-tu simplement d’herbe ? Et non j’ai pas tué l’abruti que j ai retrouvé à l’extérieur. » J’avançai mon visage vers le siens pour coller mes lèvres à son oreille. « Il est si simple de charmer, de prendre et effacer, pourquoi s’encombrer de cadavres ? Pas vrai ? » Finis-je tout en reprenant ma place et en attrapant la bouteille pour me resservir.


Damon William
Salvatore
Revenir en haut Aller en bas
http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net
Annabeth P.Chase
«La Nuit de la comète »
Litres de Sangs : 78
Réputation : 1
Age Du Joueur : 07/11/1993
Age réel : 23
Humeur : motivée

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Mer 18 Juil - 14:08

Annabeth prit un gorgée de son verre tout en écoutant le fameux Damon. L'alcool était excellent et la légère sensation dans sa gorge était merveilleuse. Il avait bien évidemment comprit à quoi l'arme devait servir, étrangement il n'en eut aucune réaction. Habituellement, le poignard les rendait nerveux bien avant de comprendre que la lame était fondu dans la verveine, donc une vrai torture pour eux. Anna' aimait la tournure de ses phrases, bien que vous direz que ces genre de prose était probablement le résultats de sa vie humaine ou un peu plus tard. Peu d'homme pouvait abordé un sujet telle sans manqué de classe.

Elle ne donna pas sa réponse, malgré qu'elle avait fait son choix. Elle n'avait pas envie de le tuer . Faut bien prendre des risque pour prendre du bon temps non? Le nom de Buffy lui valut un regard noire et une moue boudeuse, jusqu'à temps qu'il parla du fameux copain qu'il avait raccompagné. la jeune femme se rendit compte qu'elle ne c'était posée aucune question sur le fait qu'il soit en vie ou pas.


-Je suis ici a titre d'humaine.

Damon gardait son regard planté dans celui de la jeune femme, ce qu'elle apprécia car plusieurs personnes baissait les yeux devant un regard comme le sien ou celui de Damon. Un regard éclatant, hors norme. L’instinct devait aussi aidé du côté du ténébreux, peu de gens sensé même inconsciemment ne provoquait réellement un vampire. Ça la soulagea tout de même de savoir qu'il l'avait pas tué car elle savait qu'elle se serait senti mal demain a le voir dans le journal. Quand il lui chuchota à l'oreille pour la deuxième fois, elle ne pu que penché la tête un peu plus lui dévoilant son coup.

Annabeth réalisant comment pouvait être le mouvement au yeux du vampires et se rattrapa rapidement alors qu'il s'éloignait un peu pour prendre un autre verre. Elle n'avait pas pu s'empêcher, elle n'était qu'une femme après tout. Pour s'éclaircir les pensées, la chasseuse prit un longue gorgée, finissant son verre par la même occasion.


-Quel est ton plan pour moi?...On fait comme tout le monde avec un chasseuse en vacance?

De nouveau, elle attrapa ses cheveux les portant tout du même côté pour libéré la courbe de son coup blanc. Innocemment, Annabeth se servit de nouveau un verre. Elle avait envie de s'amusé et pourquoi pas finir au pieu, quoi un dieu la sorte ne passe qu'une fois dans une vie. Elle jeta un regard à la ronde, l'endroit était définitivement aussi bien décoré et avait l'odeur d'un restant de poubelle.


Regardez-vous, elle vous enchaîne
Cette putain de haine qui vous prend tout
Regardez-vous, vous n'êtes rien
Que des pantins entre ses mains
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon W Salvatore
« Comment je suis mort »
Image Stylé : Damon

Litres de Sangs : 2842
Réputation : 19
Age Du Joueur : 21/12/1987
Age réel : 28
My Love : Elèna
Humeur : Sadique a souhait !

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Mer 1 Aoû - 10:12

On peu s’armer de patience ou simplement prendre le temps de vivre en attendant que le vents tourne, que la vie nous donne un moment d’occupation. Fermer les yeux un moment imaginer que vous soyez comme moi, nais en un autre temps à une époque ou rien de ce qui vous entour existé. Enfin rien cette exagéré, le whisky et aussi vieux que moi un peu plus même. J’avaler une gorger en silence tentant de me rappeler du moment où j’en avais avalé une premier gorgés.

Les années efface bien des souvenirs, des souvenir anodins, a première vue mais des souvenir d’un moment partager, avais-je bus cette gorger en charmante compagnie, ou avait-elle étais volé a la panoplie de mon paternel. A moins que cela fus plus simple que cela, il est vrai que le scotch et le Whisky servais en ce temps de grogue pour n’importe qu’elle rhum.

La musique raisonner alors que le parfum poivré de la chasseuse en vacance ce dandiné à coté moi, tentant d’attiré mon regard. Visiblement je devais paraitre a son gout, mais j’avoue que des femmes qui me chassé pour finir par m’attaché et me torturé avant de me demander n’importe qu’elle lubies du moment.

Bref j’allais donc profité du moment, j’avais besoin de me vidé la tête de tout façon, je venais de dire a Elena que je ne voulais plus rien avoir avec elle, alors que … a peine rentré ces Bonnie qui venais me dire qu’elle désiré plus et que notre baisé semblé être plus important.. et pour bouclé la boucle j’avais croisé Nasha le matin même. Alors pour une fois que je partager un moment simple avec une inconnu je n’allais pas m’en plaindre.


-Quel est ton plan pour moi?...On fait comme tout le monde avec une chasseuse en vacance?

J’avancer mon visage de son cou et inspiré doucement. Tout en pausant mes mains sur ces hanches. Pour l’avancer contre mon torse. Je laissé doucement mes lèvres frôlé sa carotide avant de me stoppé près du lobe de son oreille.

« si on s’amusais, la suite on verra mais une chose et sur je ne planterais pas mes canines dans ta peau, tu suinté la verveine a cent mètre »

Doucement je reculer et glissé ma main dans la sienne pour la conduire sur la piste ou un slow venais de ce lancer.



Damon William
Salvatore
Revenir en haut Aller en bas
http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net
Annabeth P.Chase
«La Nuit de la comète »
Litres de Sangs : 78
Réputation : 1
Age Du Joueur : 07/11/1993
Age réel : 23
Humeur : motivée

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Jeu 2 Aoû - 4:31

Si Annabeth aurait été une chat, comme Aiyana le laissait supposé, elle aurait ronronner face au geste du ténébreux au regard clair. Elle était contente d'utilisé le fameux shampoing à la verveine que sa famille utilisait pour premièrement masquer l'odeur alléchante que représentait une chasseuse de sang comme elle puisque qu'elle descendait d'une ligné de chasseur,mais deuxièmement parce que la verveine malgré l'impression que cela donnait au vampire n'était pas dans son sang. L'idée de boire ou manger cette plante l'insupportait car elle avait connue des personnes qui étaient aussi accro à celle-ci qu'à la drogue pourtant quand un vampire veut te tuer: C'est pas une petite fleur qui lui empêcherait.

Bref ce qui faisait en sorte que une petite douche et l'odeur de la verveine disparaîtrait.Donc c'est avec un demi-sourire que la jeune femme prit les paroles de Damon.Anna' fut surpris de sentir la main de l'homme glisser dans la sienne, elle avait été tellement perdue dans ses pensée verveineuse. Sur le coup, elle réalisa que la musique était un slow donc en bonne jeune femme, elle ne put éviter un sourire.

Son côté chasseuse l’empêchait de vivre des moment du genre la plus part du temps. Annabeth avait envie de se changer les idées tout autant que Damon avait envie de le faire.Disont qu'elle était plus à l'aise comme distraction que comme animal de compagnie comme une certaine hybride le pense. Anna' secoua la tête pour se concentré sur le vampire diablement sexy en posant ses mains sur la nuque de celui-ci pour danser. Elle laissa aussi son pouce vagabonder dans une caresse.


-Et si je t'avouais que je ne bois aucune verveine?

Annonça t'elle à demi-mots son cas. Elle avait attendu plusieurs rumeurs sur les morsures de vampire dans certain disons évènement qui était des plus plaisant pour les deux être. Le regard encré dans celui de Damon, elle se colla un peu plus à lui réduisant la distance qu'il y avait un peu avant.


Regardez-vous, elle vous enchaîne
Cette putain de haine qui vous prend tout
Regardez-vous, vous n'êtes rien
Que des pantins entre ses mains
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damon W Salvatore
« Comment je suis mort »
Image Stylé : Damon

Litres de Sangs : 2842
Réputation : 19
Age Du Joueur : 21/12/1987
Age réel : 28
My Love : Elèna
Humeur : Sadique a souhait !

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Jeu 2 Aoû - 13:49

Ok voila qui est simple dans le font je voulais m’amusais et elle s’offre sans détour a ce petit jeu, devais je ou pas répondre a ces attentes. Entre ma prise de tête avec Elena, la visite de bonnie. La franchement j’avais besoin de me vidée les idées. Le soucie ces que des chasseuses, j’en avais eu quelques uns et pas une était normal, enfin par normal je veux dire pas timbré. Donc qu’est qui me disais cela voulais pas me la faire allant vers aussi.

-Et si je t'avouais que je ne bois aucune verveine?

Bref le pompon fut quand elle me susurra qu’elle n’en buvez pas. Comme si j’allais mordre a l’appât comme un nouveau naît. Ben ces mal me connaitre un petit teste et on verra après tout.

Je planter mes iris dans l’émeraude des siens. *ok donc à présent tu va sortir allais m’attendre sagement près de la décapotable.* rien de bien compliquer et rien orale. Si l’hypnose fonctionnais directement elle n’allait pas attendre la fin de la danse pour courir a ma voiture de la on pourra en effet bien s’amusais sans hypnose puisque visiblement la belle était partante.

J’us donc à peine donné mon ordre que la belle récupéré ces affaires et sortait sans attendre. Un brin amusais je récupéré la bouteille sur le bar et allais la retrouver.

« Désolé pour hypnose j’avais besoin de confirmation. » avalant un profonde gorger de wisky je l’attraper par la taille et allais la plaqué contre le chêne. Passant mes les lèvres le long de son cou. Le parfum de vaine de venus vient instantanément me bruler les narines mais je n’y pris pas garde. Attrapant rapidement son visage je déposé une baiser sur sa bouche pulpeuse. Caressent du bout ma langue la douceur de cette bouche brulante. Avant de la relâché. « Je crois qu’on va s’amusais toi et moi, mais pas ici... »

Je reculer la laissant sur ces jambes contre l’arbre ou je l’avais mise. D’un geste du doigt je lui fis signe de me rejoindre avant de me diriger vers le lac de l’autre coté du parking.
Rapidement je retiré ma chemise, mes bottes et avaler une nouvelle gorger avant de déposé la bouteille près de mes affaire et de la soulevé. Sans attendre à moindre réaction je l’attirais avec moi dans l’eau simplement éclairé par le halo d’une lune pleine. Rapidement nos deux corps ce retrouver émerger et j’allais retrouver ces lèvres pour un second baiser plus sauvage et sans retenu passant ma langue sur ces dernière prolongent l’échange suave. Alors que mes bras l’entourais et la maintenais savamment hors des profondeurs nocturne. Doucement mais surement ma bouche glissé sur son cou, laissant mes dents effleurer sa peau blanche, si parfumée et si douce. L’attente avant le moment fatidique était divine. Ensuite, lorsque je ne pus résister davantage, je découvris mes crocs pour les planter dans son cou. Son sang jaillit sur mes mâchoires, mes dents et mes gencives avant de glissé dans mon corps, apportant avec lui chaleur, force et vie. J’aspirai avec douceur tout en prenant soin de lui rendre le plaisir qu’elle m’offrait par de petite caresse sur son corps. Apres quelques instant de douce saveur je délaissé la plais pour retrouver sa bouche et l’embrassé sans attendre alors que mes main retiré sa robe
.

« Alors toujours convaincu que ces ce que tu souhaite belle chasseuse ?» Murmurais-je tout en jouant avec ces lèvres en les frôlant rapidement pour qu’elle ne puisse s’en saisir à loisir.



Damon William
Salvatore
Revenir en haut Aller en bas
http://mystere-de-mystic-fa.vampire-legend.net
Annabeth P.Chase
«La Nuit de la comète »
Litres de Sangs : 78
Réputation : 1
Age Du Joueur : 07/11/1993
Age réel : 23
Humeur : motivée

MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Ven 3 Aoû - 2:57

Anna regarda le jeu de pupille qu'il y avait dans les yeux de Damon pendant qu'il l'hypnotisait. Elle n'était pas vraiment frivole à l'idée qu'il le face. Son corps réagit de lui même, alors qu'elle se débattait dans sa tête. Elle se sentait un peu comme dans un étau puisqu'elle comprenait se qui se passait. Anna' comprenait que le vampire avait surement voulut s'assurer de la vérité face à la verveine et c'était même comprenable. Il devait savoir souvent fait avoir, malgré qu'une seul avait du être assez pour comprendre. De que qu'elle savait la plante n'était pas une douce liqueur pour eux.

Adossé à la décapotable les bras croisé avec une moue, la jeune femme attendit le vampire qui ne tarda pas à sortir pour venir la rejoindre. À croire que l'homme pensait a tout, il avait même pensée à apporté la bouteille d'alcool. Après que celui-ci est prit une gorgée tout en s'excusant, Anna' tendit la main pour avoir elle aussi un peu du Whisky, mais tout aussi rapidement elle se retrouva contre un arbre avec ses lèvres dans le coup. Annabeth posa ses mains contre son torse pendant sa douce torture. Les lèvres se trouvèrent et avant que la jeune femme réponde avec avidité, Damon se recula, elle ne put retenir un petit grognement de désaccord.

Pourtant les paroles du vampire, lui accrocha un sourire intéressé. D'un c'est d'un pas félin qu'elle le suivit. Annabeth comprit rapidement en regardant d'un regard appréciateur l'homme retiré sa chemise , de son côté elle n'eu le temps que d'enlevé ses chaussures et de se débarrassé de l'athamé. Pour une deuxième fois, elle eu un mouvement la bouteille, mais Damon s'occupa d'elle, donc se retrouva dans l'eau. Elle fut émerger dans l'eau, mais une fois immergé les lèvres du beau retrouvèrent son coup. Anna' sentait les canines du vampire frôler sa peau blême dans de délicieux frissons. Quand il l'a mordit, la jeune femme fut étonnée de se rendre compte que sa ne lui faisait vraiment pas mal et même au contraire... elle aimait donner son sang à ce Damon comme ses baisés. Ils se retira après un moment, Anna' avait voulu le retenir dans un petite bruit plaintif, mais elle fut heureuse de retrouvé la bouche de son amant du moment.


-Je sais pas

Dit-elle de façon totalement innocente alors qu'elle retraçait sa mâchoire en l'embrassant évitant sagement ses lèvres. Annabeth l'aida à retiré la robe qui laissa parâtre des sous-vêtement de même couleur très féminin. Les mains de la jeune femme savourait la perfection des muscles du torse du ténébreux. Ses doigts trouva la ligne distinctif des hommes qui ont des corps d'apollons . Elle suivit le fameux V juste qu'au bordure du pantalon de Damon. Anna' si attarda avant de remonter.Les lèvres de la chasseuse se posèrent juste sous l'oreille de l'homme avant de lui chuchoter .

-je suis parfaitement convaincu de se que je vois.


Regardez-vous, elle vous enchaîne
Cette putain de haine qui vous prend tout
Regardez-vous, vous n'êtes rien
Que des pantins entre ses mains
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Damon & Annabeth) Lâcher la bête   Aujourd'hui à 11:01

Revenir en haut Aller en bas
 

(Damon & Annabeth) Lâcher la bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Petit décor rapide pour pas cher.
» Passage rapide cher le forgeron
» 2épée cataclysme pas cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mystères De Mystic Fall's :: 
World Rpg
 :: Mystic Fall's :: Downtown :: The Devil's Kitchen
-